Violences conjugales, une plateforme qui brise les tabous

violences-conjugales-bracelet-electronique_scalewidth_630

L'anonymat du web permet de raconter des souffrances, des peurs trop difficiles à exprimer à visage découvert. La plateforme de témoignages sur les violences conjugales va dans ce sens. En proposant un lieu d'expression sécurisant et sécurisé il s'agit, sans artifice, d'entendre les victimes. Elle s’inspire de l’initiative « Les voix du silence », mise en place par France Télévisions l’année dernière. Il s'agit une nouvelle fois, d'utiliser les nouveaux médias comme porte voix des maux de notre société.

Il y a des chiffres qui veulent tout dire. Ceux liés aux violences conjugales interpellent mais ne disent pas tout. Une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint en France. En 2012, elles sont 148 à avoir succombé des coups de leur compagnon. Derrière les statistiques, il y a aussi l'autre violence, celle qu'on ne déclare pas, celle qu'on ne reconnait pas, celle qu'on excuse, à tort. Dans des relations de dominations, d'humiliations, de vexations répétées des femmes, parfois des hommes aussi, souffrent et ne disent rien.

Pour garantir la crédibilité des témoignages, une journaliste sera chargée de modérer  les témoignages. Il s'agit avant tout de supprimer les données permettant l'identification d'un(e) témoignant(e) et d'éviter tout contenu qui ne respecterait pas le but initiale de cette action. Pour votre confort, pour leur sécurité, les témoignages sont modérés mais pas modifiés. Qu'ils soit crus ou "mal orthographiés", ils sont avant tout le reflet d'un univers dans toute son authenticité.

La diversité des témoignages accompagnera une série d'émissions de France Télévisions.  Aussi  la plateforme sera relayée à l’antenne à l’occasion de la diffusion de la fiction « C’est pas de l’amour ».  Parce que cette cause est corollaire aux valeurs du groupe, tout est mis en oeuvre pour faire entendre la parole de ces personnes que la violence conjugale a brisée. Pour toucher un plus large public, la plateforme sera accessible sur tous les écrans. L’outil plateforme est  en effet conçue en responsive design, ce qui signifie qu’il s’adapte automatiquement au format du support de consultation (web, mobile, tablette).

La lutte contre les violences conjugales est l'affaire de tous. Partager les outils qui peuvent briser ce tabou est déjà un acte militant.  On se donne rendez-vous dès le 2 Février sur France 2 au JT de 20h qui inaugurera la série de programmes consacrés à ce thème :

  • 02/02 : Un sujet dans  le Journal Télévisé de 20h00  (France 2)
  • 04/02 : Toute une histoire (France 2)
  • 05/02 : La fiction "C'est pas de l'amour"  suivi d'un débat avec Benoit Duquesne (France 2)
  • 05/02 : Un sujet dans  Les Maternelles (France 5) et Télématin (France 2)

La parole est à vous !

@ k_ben_younes

Related Posts:

2 thoughts on “Violences conjugales, une plateforme qui brise les tabous

  1. Hum!!!

    C'est vraiment un sujet qui ne doit plus être un tabou après avoir remarqué les séquelles qu'engendre la violence conjugale.

    L'expérience d'un parent a été assez traumatisant pour moi mais si je ne fut pas le sujet. C'est pour cette raison que je soutiens vos actions et que je n'hésiterai pas à faire la pub de votre blog afin de traîner un monde de personne assujetties par ce mal.

    Merci à l'auteur et pour le contenu de l'article. Aussi je vous encourage à continuer dans ce sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *