Appel à projet Metro Robot Dodo : de la sélection du sujet à la diffusion, Ségolène Zaug vous dit presque tout !

futur_une

Bonjour Ségolène Zaug est ce que tu peux te présenter ?

Bonjour, je m‘occupe du Studio 4.0, la plateforme de diffusion des webséries coproduites par francetv nouvelles écritures ainsi que des acquisitions internationales proposées en VOST. Je gère la mise en ligne de toutes les webséries, leur programmation, la veille internationale et le suivi éditorial de quelques coproductions comme Camweb par exemple. Chacune est suivie par un des conseillers éditoriaux car nous sommes une dizaine dans l'équipe.

Comment se passe la sélection d’un sujet ?

Indépendamment des appels à projets, on reçoit beaucoup de propositions et chaque semaine nous nous réunissons en comité éditorial pour les étudier. Il ne s’agit pas seulement de webséries, puisqu’on retrouve également des webdocumentaires, des applications et toutes sortes de programmes destinés au web.

Concernant la webfiction, nous nous sommes rendu compte que beaucoup de propositions reçues abordaient un nombre finalement assez restreint de sujets. Nous lançons donc régulièrement des appels à projets pour proposer aux auteurs et producteurs un thème que nous n'avons pas encore traité et qui nous semble pertinent. Par exemple, l'appel à projets sur les femmes modernes a donné naissance aux Textapes d'Alice et à Kontainer Kats.

Pourquoi métro-boulot-dodo ?

Nous sommes tombés en très peu de temps sur beaucoup d’articles mettant en avant des objets intelligents, des robots qui révolutionnent nos modes de vie, notre quotidien. On a vu par exemple des couches connectées aux téléphones portables qui permettent aux parents de savoir quand ils doivent les changer ou encore un robot affronter un champion de ping-pong ! C’est un thème précis mais qui permet une grande variété d'écriture. On laisse une liberté de création et en même temps on soulève une problématique actuelle. L’arrivée, voire l’invasion, des objets intelligents couvre de nombreux domaines, ce qui présage - on l'espère - une véritable variété de propositions de webséries.

C’est un sujet d’actualité avec des enjeux sociaux. Vous vous attendez à des projets plus « sérieux » et plus engagés que d’habitude ?

On reçoit une majorité de programmes courts comiques et l'avantage de ce sujet c'est qu'il laisse place à des "pitchs" un peu plus sérieux.

Ce thème est parti d’un constat, on invite les auteurs et producteurs de ces potentielles webseries à proposer une réflexion sur le sujet. Le fait de dénoncer ou pas la robotisation n’est pas un critère de sélection mais les projets peuvent être porteurs d’un message, nous ne sommes pas fermés. Nous n'avons pas la prétention d'apporter des réponses à ces questions mais pourquoi pas inviter les internautes à prendre du recul sur l’impact des technologies dans nos vies et surtout ce qu'on en fait. Le tout en passant du bon temps en regardant ces futurs programmes !

Concrètement comment se passe la sélection des projets reçus ?

Les auteurs et/ou producteurs ont jusqu’au 23 juin minuit pour envoyer leurs projets. On attend notamment un pitch, les arches narratives de la première saison et un premier épisode dialogué mais le détail est expliqué ici : http://www.france4.fr/studio-4-0/evenements/appel-projets-pour-studio-40-metro-robot-dodo%20. Ensuite nous allons lire tous les projets. Ceux qui remporteront l'adhésion du comité feront l'objet d'un développement d'écriture mais ce n'est pas un concours avec tant de conventions à la clé. Nous n'avons pas de limite de nombre tant que la qualité est au rdv et que le projet de websérie nous plaît. Ensuite, si le développement est prometteur, nous lançons la coproduction puis nous diffusons. On reçoit environ 80 projets à chaque appel.

 

Related Posts: