Au pays des coulisses des émissions télé : du contraste ! Par Emmanuel Matt

C’est quoi ce bâtiment ? Un loft ? C à vous ? Oui, me répond le producteur et c’est en travaux.

C’est quoi cette fumée sur ce plateau ? On dirait que C dans l’air .. Oui mais c’est pour la lumière des Victoires de la Musique.

Je pourrais avoir un café mais un Picouly s’il vous plait ? On a fermé monsieur mais sur Ce soir (ou jamais !), on vous offre des mignardises et du coca m'explique le major d’homme chargé du public.

Ouh là, à force de visiter les coulisses des émissions de France Télévisions pendant un an j’ai les idées qui se mélangent...

Comment ça va bien ! ? Euh ben passez moi plutôt le téléphone : Allo docteurs ?

Oui docteur, y a un de ces bruits : Oui, le circuit des 24h du Mans, je sais, c’est bruyant...

Je disais, c'est BRUYANT comme un défilé de chars sur les Champs Elysées le 14 juillet ou quelques jours plus tard, avec le public qui encourage les coureurs lors de l'arrivée du Tour de France...

Ou là, moi, je ne vois plus qu’une chose à faire, je vais aller me coucher sur le canapé rouge de Michel Drucker, je suis claqué. Tiens, au fait Monsieur Drucker, vous pourriez me raconter l’histoire du Studio Gabriel mais ne parlez pas trop fort j’ai besoin de dormir !

Mais quel bazar!

Remettons un peu d’ordre dans toutes ces idées et souvenirs de passages dans les coulisses d'émissions de France Télévisions pour Media un autre regard.

Le décor? Oh mais c'est plus petit que je pensais !

Voilà surement la première pensée ou parole de toute personne qui assiste pour la première fois en plateau à une émission qu'elle n'avait jusque là que vu à la télé! (Y a aussi les "oh ben il fait plus vieux qu'à la télé" ou les "Mais il est tout petit..." et encore "Oh là, regarde là, elle, elle n'a pas l'air sympa, je le savais bien..." !)

Ah les grands angles qui équipent de nombreuses caméras, ça trompe!

Bon, comme je travaille à la télévision depuis plus de 16 ans, je suis en général un peu moins étonné de la taille des décors.

Ce qui m'a cependant le plus surpris cette saison c'était de découvrir certaines loges du plateau de Comment ça va bien! Une vraie caverne d'Ali Baba Bern avec des centaines d'accessoires de toute sorte accumulés depuis les premières émissions. Quand je pense qu'il y a quelques années encore on y avait accueilli pour M6 Janet Jackson, Black Eyed Peas et Johnny Hallyday, la première exigeant, enfin son manager exigeant une température de loge précise au degré près.

Quand je dis ON, je veux parler de Caroline Gavignet, mon amie et productrice à l'époque de ces Grands Classements sur M6.

Et ce jour là, en arrivant sur le tournage de Comment ça va bien! je la retrouverai pour la première fois en plateau, mais non pas à donner des consignes aux artistes ou animateurs mais à la table de Stéphane Bern en chroniqueuse. Cela m'a fait super plaisir!

La télé ce sont aussi des contrastes :

Un jour sur un petit plateau comme celui de C dans l'air, un autre soir au Palais des Congrès pour les Victoires de la Musique. Et dans les deux cas le choix est justifié.

Un jour dans un car régie spacieux confortable que ce soit l'un de AMP/Visual TV ou d'Euro Media France voire dans une régie très spacieuse, moderne et récente comme celle de France 3 et, un autre jour, dans une régie toute minuscule et quelque peu datée sur C dans l'air ou Le magazine de la santé sur France 5.

Et pourtant tout cela marche. Les cars régies sont parfaitement adaptés à des tournages conséquents et ce quelque soit l'endroit et, à l'inverse, quel plaisir que de disposer de sa propre régie avec son propre plateau à coté de ses bureaux. On est chez soi!

Et à propos d'être chez soi, le studio le plus agréable pour les équipes est je pense celui de C à vous tourné dans Paris. Un vrai loft quelque peu aménagé pour les besoins de la télé (et en travaux actuellement... Surprises à la rentrée), une cour intérieur, et un bureau loge pour Alessandra Soublet de toute beauté (la loge et elle!).

Pour ceux qui aiment la télé, visiter des studios télé c'est un peu comme être dans un parc d'attractions. D'un plateau à un autre vous passez d'un univers de jeu, à un talk, d'une chaine à une autre, d'un public jeune à un public... moins jeune!

Lors de ma visite dans les locaux de France Télévisions pour Ce soir ou jamais! j'ai pu faire un tour (en off) des autres plateaux du groupe coté couloir rouge (France 2) et couloir bleu (France 3). Et, quel contraste entre l'immense plateau uniquement dédié 4 soirs par semaine au JT de 20h de France 2 et un autre plateau avec le décor de Toute une histoire qui lui, peut être démonté en nuit pour laisser place à Mots croisés et à d'autres émissions. A coté encore, tout en longueur sur le même plateau le décor de Télématin et de C'est au programme...

Des décors en place à l'année ou démontables en quelques heures mais toujours en grande partie artificiels, conçus pour que les réalisateurs puissent nous proposer des fonds de plans variés et riches et mis en valeur par la lumière des directeurs photo.

Et d'un plateau à un autre, d'un tournage à un autre, comme on aperçoit régulièrement les même habitués dans le public, des pros du public qui peuvent vous dire où l'on est le mieux assis et où les petits gâteaux sont les plus faciles à mâcher, on retrouve surtout très souvent des mêmes techniciens, les fameux intermittents du spectacle.

Ah, ces intermittents, il leur faut cumuler des piges, des jours de tournage, de travail. Alors ils passent chaque jour d'un plateau à un autre sans toujours savoir à l'avance ce qui va s'y tourner. Un assistant de réalisation a booké les cadreurs pour le réalisateur, un directeur de production a booké le reste de l'équipe et les prestataires.

Alors parfois on ne sait plus qui est qui et où on l'a vu et eux aussi ne savent plus s'ils me croisent en tant que directeur de production ou de blogueur. Est ce qu'ils peuvent râler (le directeur de production sert souvent de punchingball) ou me raconter leur boulot sur cette émission?

Enfin, on me demandait dernièrement quels étaient mes pires souvenirs de visites de coulisses.

En fait, désolé, il n'y en a pas vraiment car je sais en général où je mets les pieds... J'ai cependant été amené à recroiser certains intermittents avec qui les relations ont été parfois houleuses et alors là soit on s'évite, soit on fait comme parfois à la télé : on se salue avec des "oh comment vas tu?" "Ça me fait super plaisir de te voir" ... et dès le dos tourné : "Quel con celui là!" La grande famille de la télé.

Mais je retiens surtout ces passages sur des plateaux où je me disais sur le moment que j'aurai bien échangé encore une fois ma casquette, mon bob de blogueur contre un rôle de directeur de production ou de producteur ou même d'assistant de réalisation en particulier lors de certains directs. Vite, donnez moi un casque et un conducteur (non ça je l'ai toujours déjà récupéré un peu plus tôt!) et je viens faire cette émission avec vous...

Media un autre regard

Emmanuel Matt

Related Posts: